Presse

 

culture-jazz1JAZZITUDE / 26 Novembre 2018
"Jazzitude est une émission diffusée sur Radio G! (101.5 de la bande FM à Angers et sur www.radio-g.fr) deux fois par mois, les lundis de 21h00 à 22h00." Écouter l'émission


FMThe Free Jazz Collective / 27 Décembre 2018
" Du groove dans A l’Improviste ce soir ! Le théâtre parisien où A l’Improviste enregistre ses sessions, le théâtre de l’Alliance française, a accueilli le 12 novembre un authentique trio free jazz, piano, basse, batterie formé par la pianiste Cécile Cappozzo !"

Écouter l'émission


culture-jazz1The Free Jazz Collective / 4 Janvier 2019
"The liner notes to this album highlight a quote from the early 20 thcentury Spanish writer Federico Garcia Lorca. The “duende,” he says, blows “insistently over the heads of the dead, in search of new landscapes and unknown accents: a wind with the odour of a child’s saliva, crushed grass, and medusa’s veil, announcing the endless baptism of freshly created things." Lire la suite


culture-jazz1Avant Scena / 28 Octobre 2018
"Sub rosa” is the newest release of “Ayler Records”. Album was recorded by “Cécile Cappozzo Trio” – it’s Cécile Cappozzo (piano), Patrice Grente (double bass) and Etienne Ziemniak (drums). Jean-Luc Cappozzo (trumpet) also improvises together at track 5. The musicians are interesting and evocative jazz masters." Lire la suite


culture-jazz1Tiny Mixtapeses / 11 Novembre 2018
"Document smeared the top dollop on the mix to warm tape. When there’s that dollop, the fantasy of recording is apparent; the desire to be there increases, sweating under the collar. Here, there equals “Chaos (complete),” over 37 minutes of surge from Cécile Cappozzo, Patrice Grente and Etienne Ziemniak; and Jean-Luc Cappozzo somewhere in “Sub rosa. Hot mic! Hot mic! Above the wing, the fire walk sears the brain." Lire la suite


culture-jazz1Les Dernière Nouvelles Jazz / 10 Novembre 2018
"Après un premier disque en duo avec son trompettiste de père en 2015 («Soul Eyes», Fou Records), la jeune pianiste récidive, cette fois en trio. Enregistré à la Maison en bois, le lieu du pianiste-violoncelliste-compositeur & improvisateur Gaël Mevel, le disque révèle une conception très interactive de cette nomenclature. Comme chez Paul Bley à la grande époque des années 60, on part sur des accents marqués, des intervalles distendus, des esquives permanentes de la tonalité..." Lire la suite


culture-jazz1Can this even be called music / 5 Novembre 2018
"I've mentioned it before, but jazz labels need to become modern and stop being so hostile to their customers. In a practice that harms everyone involved—the customer, the label, and the musicians—it’s impossible to listen to the entirety of Sub rosa, in order to make an informed decision before buying it. That being said, Cécile Cappozzo‘s Trio crafted an astonishing album, here. " Lire la suite


culture-jazz1Culture Jazz / 27 janvier 2016
"Ce disque a quelque chose d’exceptionnel dans sa fraîcheur, dans son non calcul, dans la capacité interactive et réactive d’une fille et de son père. Autour de thèmes de Charlie Mingus et de Mal Waldron qui furent deux musiciens si proches et dont la musique s’est nourrie aux racines du gospel et du blues, ce disque offre la rareté de pouvoir être réécouté sans relâche" Lire la suite


culture-jazz1Culture Jazz / 4 janvier 2016
"À propos de ce disque, notre ami Jean Buzelin écrit : « Un magnifique et profond duo Cécile & Jean-Luc Cappozzo, « Soul Eyes », où la trompette du père et le piano de la fille dialoguent sur des thèmes de Mal Waldron et Charles Mingus ; un retour à l’essentiel dans l’amour, l’humilité, la fraîcheur et la plus grande liberté..." Lire la suite


sun-shipSun Ship / 14 janvier 2016"
"Les duos piano/trompette porte déjà en eux leur dose d'intimité. Cristal et cuivre, bois et souffle, il y a dans l'histoire de nos musiques de nombreux précédents, à commencer par Kenny Wheeler et John Taylor, deux tendres disparus dont nous parlions il y a peu." Lire la suite


jazz-parisJazz à Paris / 10 décembre 2015
"C'est une belle histoire. Une connivence aveuglante entre Cécile Cappozzo et son Jean-Luc de père, sous les auspices de deux géants : Mal Waldron et Charles Mingus.  C'est aussi un grand pont entre ce jazz bouleversant qui tutoyait le free sans l'embrasser vraiment, et ledit free déchiqueté par des fulgurances de la musique improvisée." Lire la suite


djamDjam / 24 janvier 2016
"C'est une improvisation en famille, le père et la fille, sur les thèmes de Mal Waldron qui fut le professeur de la dernière et ceux de Charles Mingus, qui fut un un bon contrebassiste il y a de cela quelques années. La fille au piano, le père à la trompette. A entendre ce disque, la famille Cappozzo n'a pas l'air de nécessiter une thérapie familiale." Lire la suite


muzik-improMusik Impro / 18 janvier 2016
"Le père et la fille réunit ici pour le meilleur, un duo touchant et sincère...
« Soul Eyes », morceau emblématique de Mal Waldron, donne le titre de l’album où la trompette du père et le piano de la fille dialoguent avec bonheur et tendresse tout du long." Lire la suite


jazzhaloJazz Halo 
"Et voilà que sort un duo, père et fille, consacré à quelques-uns des grands thèmes de deux icônes du jazz américain: Charles Mingus et Mal Waldron. Une surprise? Pas vraiment, si l'on regarde d'abord le parcours de nos deux duettistes."
Lire la suite


citizenjazzCitizen Jazz / 20 mars 2016
"Le label de Jean-Marc Foussat nous offre un bien joli cadeau avec ce Soul Eyes signés par Cappozzo fille et père. Jean-Luc Cappozzo compte parmi ces musiciens majeurs de la musique improvisée qui transforment en trésor tout ce qu’ils jouent..."
Lire la suite